Père Jean BELIARD (1629-1695)

1ère signature de J Béliard , curé d'Aunay, le 12 Juin 1668 dans le 1er registre paroissial départemental (AD58 4E17/1)

Il est né le 27 Aout 1629 à Chateau-Chinon de honorable Jean Beliard, marchand et de son épouse honnête Claudine Guillaume. Il a pour parrain Jean Lardereau, son oncle, époux d'Elisabteh Béliard la soeur de son père et pour marraine Dame Marie Fayard. Honorable et honnête : Titres donnés aux notables bourgeois, en particulier dans les actes publics.

Son père est né vers 1580 et l'on retrouve son grand père Jehan Béliard, marchand , né vers 1545. Il descend donc d'une famille assez aisée de la bourgeoisie locale.

Le 7 Mars 1635 nait sa petite soeur Léonarde qui a pour parrain Noble Léonard Bazave, président de l'élection de Chateau Chinon et pour marraine sa tante Léonarde Béliard. Une élection est une circonscription financière de la France de l'Ancien Régime, soumise à la juridiction d'officiers royaux.

Le 3 Aout 1636 nait son frère Claude ayant pour parrain Noble Claude Bruandet, seigneur de Corcelle, capitaine de la noblesse de Chateau-Chinon et pour marraine Dame Marie Drouillet.

Il passe son enfance vraisemblablement à Chateau Chinon, mais il y a des membres de la famille Béliard présents dans le Bazois.

Il semble avoir été nommé prêtre curé d'Osnay en 1653 à l'âge de 24 ans. On le retrouve en 1660 comme parrain - prêtre curé-prieur d'Osnay dans l'acte de baptème de Jean Moreau, baptisé dans la paroisse d'Osnay. En religion, prêtre à la fois responsable d'un couvent et d'une paroisse. En effet à l'époque sur la paroisse d'Osnay se trouve l'A bbaye Notre Dame et St Paul de Bellevaux, qui, bien qu'à l'état de ruine depuis les guerres de religions, n'en est pas moins existante.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Notre-Dame_et_Saint-Paul_de_Bellevaux)

Déjà le 7 Aout 1656, à l'âge de 27 ans, il est cité dans une procédure criminelle inscrite à Chateau-Chinon concernant Osnay : entre M François Nault, seigneur de Joulet, demeurant à  Chausse, paroisse de Chougny contre Messire Jean Béliard, curé d'Osnay, Messire Jacques de Régnier, seigneur Comte d'Osnay et Jacques Pannetier, son serviteur et autres : pour menaces et injures ! Messire étant une dénomination honorifique réservée aux personnes de qualité.

C'est le premier prêtre qui remplit le registre paroissial départemental à partir du 7 Mai 1668.

 Le 18 Juin 1686 est inscrite sur le baillaige de St Pierre le Moutiers, dont dépend Osnay, une sentence civile en faveur de Jean Béliard, prêtre curé de la paroisse d'Osnay contre vénérable et discrète personne Philippe Monette, prieur de Guipy, seigneur décimateur de la dite paroisse d'Osnay : 300 livres par an de portion congrue.

(http://saint.vert.free.fr/dime.html : dîmes, décimateurs et portion congrue)

Il décède le 17 Janvier 1695 à Osnay, à l'âge de 66 ans, après avoir été pendant 42 ans, prêtre prieur curé de la paroisse. Il est inhumé selon son désir dans le cimetière qui se trouvait à l'époque autour de l'église St Etienne.

Il est a noté qu'il existe aux AD58 un 'Fonds Béliard" négociant en vin résidant à Aunay de 1860 à 1915.