Le Père Antoine THIERRIAT ( 1792-1857)

Né le 30 Mars 1792 à Chauvetiere sur la commune de Tazilly dans le canton de Luzy.

Son père Alexandre THIERRIAT était bourgeois et propriétaire et sa mère Catherine DIGOY, l' épouse de ce dernier était sans emploi.

Antoine fut baptisé le lendemain 31 Mars en l'église St Denis de la commune avec pour parrain Antoine PERRIN, le curé de l'église et pour marraine sa soeur ainée Philiberte THIERRIAT.

Après des études au séminaire, il fut ordonné prêtre en Juin 1816 à l'âge de 24 ans et devint le curé d'Aunay en Bazois le 1 Avril 1819 à l'âge de 27 ans.

La 1er Juillet 1847, il accueille au nouvel hospice d'Achun, les trois soeurs de la Charité de Nevers, lors d'une grande cérémonie, présidée par l'abbé René Nicolas SERGENT, alors vicaire de la cathédrale de Nevers depuis le 1er Octobre 1831 et directeur du petit séminaire de Corbigny. La bénédiction de la Chapelle et de l'établissement a lieu devant une grande foule de civils et d'éclésiastiques venus pour l'occasion.

En 1851, il est en charge des cures d'Aunay en Bazois, mais aussi d'Achun, de Bazolles et de Chougny.

Il restera 38 ans en charge de la paroisse, avant de décédé brusquement le 2 Mai 1857 à 19h30 à l'âge de 65 ans.

C'est son petit frère Charles François, agé de 62 ans, propriétaire à Tazilly et son neveu Alexandre, agé de 32 ans, greffier de la justice de Paix à Toulon sur Aron, qui déclareront le décès au Maire de la commune de l'époque Claude LAURENT.

 Une stèle est érigée au milieu du cimetière d'Aunay en Bazois par les paroissiens "en souvenir de leur bon pasteur"